• Elevage champion de France
  • Selectionneur et eleveur de volaille d'ornement.
  • Animaux vaccinés et fournis avec un certificat de suivi.

Bassin à anatidés

Tous les palmipèdes salissent l’eau par leurs déjections, leurs plumes et plumules, par la terre ou l’herbe collée sur leurs pattes ou par les aliments qu’ils y amènent. L’eau devient trés vite verte et chargée et cela n’est ni esthétique, ni très agréable pour nos canards.
Il existe pourtant une solution qui consiste à filtrer l'eau du bassin comme nous le faisons pour nos piscines.
Cette filtration doit bien entendu être adaptée en fonction non seulement de la surface et du volume de votre bassin mais également des animaux qui le peuplent.
Par exemple, un bassin de 10m2 avec 3 couples de sarcelles à collier n’aura pas le même besoin en filtration qu’un bassin de 75m2 avec une quinzaine de couples de canards plongeurs style harles, érismatures, garrots, eiders ...

Nous vous livrons ici, les secrets d'une bonne filtration, adaptée en fonction de votre environnement.

Les bases d'une bonne filtration d'un bassin:

Dans le domaine de la filtration, il y a certaines règles qu’il est primordial de respecter pour obtenir un résultat optimal.

Le volume d'eau du bassin doit être passé entièrement dans le filtre toutes les demi-heures pour un bassin très peuplé et toutes les 1h30 pour un bassin faiblement peuplé. Il faut donc choisir sa pompe en fonction.

Pour un bassin de 10m3 avec une vingtaine de petit canards style mandarins et sarcelles, une pompe de 10m3/h fera l’affaire alors que pour un bassin de 30m3 avec une vingtaine de canards plongeurs, prévoyez plutôt une pompe de 40 à 60m3/h. Attention aux pertes de charge qui font baisser le débit réel de la pompe. Les pertes de charges se forment lorsque la hauteur entre la pompe et le filtre est trop importante, lorsque le tuyau fait trop de virage et d’angle fermé, ou lorsque la tuyauterie est trop grosse (ou trop petite) par rapport au débit initial. Dans ce cas, reférez-vous au tableau ci-dessous.

Diamètre des tuyaux en fonction du débit d'eau.
Débit en L/mn Diamètre mini.(mm) Diamètre max.(mm)
30 20
20 25
25
25 40
32 40
40 50
50 110

Pour convertir des L/h en L/min, il vous suffit de diviser par 60, et à l'inverse pour les L/min en L/h, de multiplier par 60.

Pensez à bien positionner vos éléments dans un certain ordre pour une filtration optimale. Le bon ordre entre les différents modules lors d’une filtration en mode pompage (pompe en 1er) est le suivant :

ordre des éléments de filtration

Dernière règle très importante, le stérilisateur à Ultra-Violet (UV ou UV-C) se met TOUJOURS derrière la pompe.

Pour un bassin à canard de surface :

Pour un bassin peuplé de canards de surface tel que mandarin, carolin, sarcelle, pilet, mignon, siffleur, etc...la filtration ne doit pas forcément être énorme.
Ces canards passent pas mal de temps sur l’eau et si la population est raisonnable, la pollution sera moyenne.

Dans ce cas, nous préconisons plutôt une filtration composée de :

  • -1 bonde de fond dans le bassin (1 pour 2m2 de fond de bassin),
  • -1 chambre de pompage dans laquelle est immergée une pompe adaptée au volume du bassin (1 fois le volume du bassin par heure),
  • -1 filtre UV ou UV-C (5,5 watts par m3 d’eau de bassin),
  • -1 filtre multi-chambres composé de 3 chambres de 100L chacune remplie avec des mousses de différentes finesses de filtration.

filtre 3 chambresfiltre 3 chambres

Placez des mousses grossières dans la première chambre, des mousses à densité moyenne dans la 2ème et dans la dernière chambre, des mousses fine puis retour au bassin par gravité.
Nous vous conseillons de rajouter un skimmer de berge d’assez grande taille afin de récolter les nombreux déchets de surface. Ces skimmer de berge possèdent leurs propres filtres et rejettent directement l’eau dans le bassin.

Pour le retour de l’eau, dirigez le flux vers le fond du bassin afin de créer un léger mouvement pour que les bondes de fond puissent aspirer 99% des déchets de fond.

schéma de retour au bassin

Attention, si le flux est trop fort, l’eau va se troubler et les bondes de fond n’auront pas grand-chose à aspirer (vu que tout sera en suspension dans l’eau).

Pour un bassin à bernaches et oies :

Les bernaches et les oies ne passent que très peu de temps sur l’eau et n'ont pas besoin de bassin très grand. Ce sont les bassins les plus simples à entretenir.

Dans ce cas de figure, prévoyez :

  • -1 pompe (1 fois le volume du bassin toute les 2h) immergée au fond du bassin,
  • -1 stérilisateur UV ou UV-C (4,5 watts par m3 d’eau de bassin),
  • -1 filtre classique de 100L avec des mousses grossières et fines.

Un petit skimmer de berge peut être ajouté avec le refoulement (retour de l’eau au bassin) vers le fond du bassin et vers la pompe immergée.
Comme vous le voyez, c’est un système de filtration des plus basiques qui ne vous coûtera pas plus de 250€.

Filtre mousse
Filtre mousse
Stérilisateur UV-C
Stérilisateur UV-C
Pompe immergée
Pompe immergée

Filtration d'un bassin à Bernache

Pour un bassin à canards plongeurs et marin :

Les canards plongeurs et les canards marins sont les plus délicat en matière de qualité de l’eau car ce sont aussi eux qui passent le plus de temps sur l’eau, certain n’en sortent même jamais. Ce sont donc par conséquent, les plus gros pollueurs de nos bassins.

Pensez à contrôler la qualité de l'eau.

Pour ces canards, plusieurs paramètres doivent être contrôlés au niveau de la qualité de l'eau, notamment la charge en matière organique, le taux d’oxygène dissous, le taux de nitrate, de phosphate, de nitrite et d’ammoniaque et la température de l’eau.

Pour répondre à tous ces critères, seul une énorme filtration pour carpe koïs peut faire l’affaire. Le budget n’est absolument pas le même, dans ce cas-là, c’est en milliers d’euros que l’on parle et non pas en centaines.

En premier lieu, installez des bondes de fond.

Tout d’abord, il faut absolument des bondes de fond que vous réglerez à 1cm de hauteur d’aspiration pour ne pas que les canards y mettent des graviers ou s’y coincent le bec.
la hauteur d’aspiration des bondes de fond est réglable entre 0,4 et 5 cm de hauteur (entre la bâche du fond et le bas de la coupole de la bonde). Prévoyez 1 bonde pour 2m2 de fond de bassin.

Bonde de fond

La chambre de pompage.

Après les bondes de fond, il faut une chambre de pompage ou chaque tuyau en PVC rigide de 110mm de diamètre vient amener l’eau du bassin. Cette cuve doit être au même niveau que le bassin car c’est le phénomène de siphon qui remplit la chambre de pompage et qui crée l’aspiration des bondes de fond. Le sommet de cette cuve doit donc être 5cm au-dessus de celui du miroir d’eau du bassin (le miroir d’eau et tout simplement la surface de l’eau). La pompe est immergée dans cette cuve et envoi le volume du bassin total dans le filtre une fois toutes les demi-heures pour un bassin fortement peuplé et 1 fois par heure pour un bassin normal. La pompe doit donc avoir un débit très important: pour un bassin de 30m3, une pompe de 40 à 60m3/h est recommandée.

Stérilisateur UV ou UV-C.

Après cette chambre de pompage, il faut un stérilisateur UV ou UV-C très puissant (7 watts pour 1m3 d’eau du bassin). Plusieurs UV peuvent être mis à la suite pour des volumes important et donc de forte puissance de rayonnement. Il existe aussi des UV-C, avec corps inox, qui optimise de 25% le rendement de l’appareil. D’autres, immergés, ou il suffit de 2 à 3 watts par m3 d’eau du bassin. Ou bien, le meilleur appareil à notre avis, le générateur à ozone qui convient pour des bassins allant jusqu’à 5000m3. Ce dernier coûte néanmoins assez cher et n'est pas vraiment simple à utiliser. Les réglage sont délicats, et d’autres appareils, comme un réacteur à ozone, sont nécessaires afin d’éliminer les traces d’ozone dans l’eau avant le retour au bassin.

Stérilisateur UV-C
Stérilisateur UV-C
Stérilisateur Ultraviolet
Stérilisateur Ultraviolet
UV-C
UV-C

Le filtre.

Une fois cette étape réalisée, vient le filtre.
Il nous faut là un gros filtre multi-chambre prévu à l’origine pour carpes koïs.

Il doit absolument combiner les actions naturelles, mécaniques et biologiques.

Pour cela un filtre multi-chambre composé de 5 chambres est primordial.

  • -1ère chambre, un vortex: il utilise la force centrifuge, la gravité et la dépression pour trier les matières en suspension grossières de l’eau.
  • -La 2ème chambre est composée de brosses entremêlées qui ressemblent à des goupillons géants.
  • -La 3ème chambre est composée de tapis japonais disposé en damier afin de faire des zones vide entre les tapis qui filtre l’eau.
  • -La 4ième cuve est remplie de morceaux de céramique de grosse taille (entre 2 et 7 cm de diamètre) c’est le début de la filtration biologique. Un générateur à oxygène doit être mis avec une quinzaine de diffuseurs dans cette chambre (débit de 1000L/h pour une chambre) afin d’apporter l’oxygène nécessaire aux bonnes bactéries.
  • -Enfin, la 5ème chambre est composée de l’élément le plus petit de cette filtration, les kaldness. D’un diamètre de 0.5cm, les kaldness sont de véritable nid à bonne bactéries, mais là aussi, un générateur à oxygène est nécessaire (de la même puissance que pour la chambre N°4) et pour une cuve de 250 litres, 100 à 150 litres de kaldnes sont nécessaire. Les kaldness doivent tout le temps être en mouvement grâce au flux d’eau et d’air, sinon, elles se colmatent très vite et bouchent le filtre.

Filtre 5 chambresFiltre 5 chambres

Après tout ça, l’eau peut retourner directement au bassin ou passer par un ou des groupes froids afin d’être refroidie l’été ou réchauffée l’hiver.

Attention à la température de l'eau.

Pour les canards plongeurs marin, la température de l’eau ne doit pas dépasser les 15°C. Avec un groupe froid, vous pouvez maintenir votre eau entre 12 et 15°C l’été et entre 8 et 14°C l’hiver suivant le volume du bassin et le climat. Un groupe froid coûte assez cher, mais ce n’est absolument rien comme investissement comparé à un forage. Un skimmer de berge est également nécessaire, avec comme pour les autres cas, le retour de l’eau vers le fond du bassin.

Le petit plus : la cascade.

Une cascade est fortement conseillée pour les canards marins afin de recréer des petits torrents.
Dans ce cas, utilisez un circuit fermé séparé, c’est-à-dire une pompe hors de l’eau caché derrière la cascade (sous le niveau de l’eau dans ce cas-là) ou immergée dans le bassin qui amène l’eau en haut de la cascade avec suffisamment de débit pour créer un mini torrent. Si vous voulez élever des oiseaux délicats et rares comme les merganettes, nous vous conseillons de faire un mini torrent de 1,5m de largeur, 6 à 8m de longueur et 2 à 3m de hauteur. Pour l'alimenter, une pompe de 20m3/h suffit, mais pour former un petit torrent, il faut plutôt un débit de 20m3/min (c’est-à-dire que tout le bassin doit être passé dans le torrent chaque minute). Dans ce cas, les pompes pour bassin classique sont à proscrire. Il faut de grosses pompes que l’on place hors de l’eau et qui fonctionnent en 380 volts triphasé. Mais de telle installations coûtent extrêmement cher et c’est en partie la raison pour laquelle ces oiseaux sont si rare.

Schéma de cascade

Pour un bassin à cygne :

Les cygnes sont les plus gros anatidés d’ornement fréquemment rencontré chez les amateurs.
Ils ont besoin d'un assez grand bassin pour évoluer, mais leur reproduction en parc spécifique n'est possible qu'avec des bassins de 20 à 50 m2 pour 20 à 60 m3. Si vous gardez un couple de cygne sur une petite surface d’eau, celle-ci va vite devenir sale.
Pour pouvoir filtrer une eau qui se charge en matière organique aussi vite, il faut une filtration puissante. C’est-à-dire, bonde de fond, pompe qui débite le volume du bassin par heure, préfiltre à grille, UV de 7 watts/m3 d’eau de bassin, filtre multi-chambres avec 3 ou 4 chambres remplies de mousses de différente densité (comme pour le bassin à canard de surface), skimmer de berge de grosse taille.

skimmerSkimmer

filtration puissante

Pour un bassin de reproduction :

Cane et ses petitsUn bassin de reproduction n’a pas les mêmes besoins en matière de filtration que les autres bassins.
En effet, il ne reçoit qu’un seul couple avec ses petits pendant une courte période qui varie entre 3 et 6 mois.
Dans cette configuration-là, il n’y a pas besoin de bonde de fond, ni de préfiltre à grille et encore moins de skimmer.

Prévoyez juste une petite pompe immergée dans le bassin (qui débite le volume du bassin toute les 2h30), un petit stérilisateur UV (de 4 watts par m3 d’eau du bassin), un petit filtre classique avec 3 ou 4 mousses de différentes finesses et le tour est joué.

Filtration d'un bassin de reproduction

Certain préfèreront ne pas filtrer ces bassins et les vider entièrement après la reproduction; Nous ne vous le conseillons pas ! Non seulement d'un point de vu purement écologique (énorme gachi d'eau) mais cela vous reviendra également plus cher qu'une bonne filtration adaptée telle que nous la décrivons ci-dessus.

Pour un bassin collectif :

Le cas le plus courant de tous, le bassin collectif qui regroupe à la fois canards de surface, oies et bernaches, canards plongeurs et pourquoi pas cygne (sur de très grande surface qui ne se filtrent pas souvent). Dans ce cas-ci, il faut adapter la filtration au plus gros pollueur de la collection, et généralement, ce sont les plongeurs qui gagnent; la filtration doit donc être réalisée pour répondre à leurs besoins tout en tenant compte du nombre total d’oiseaux, de leurs fréquentations sur l’eau ainsi que du volume du bassin.

le préfiltre à grille :

Nous n'insisterons jamais assez sur l’importance de la présence d’un préfiltre à grille (grille assez grosse, d’environ 300 ou 350 microns). La grille doit avoir une pente très forte car contrairement aux préfiltres à grille conçus pour les bassins à carpes koïs, l’eau sera beaucoup plus chargée en grosse particules difficiles à déplacer par les molécules d’eau. La gravité doit donc donner un coup de main.
Nous vous conseillons une pente quasiment rectiligne et non courbée vers le bas (60° environ), afin que les particules qui ne passent pas à travers la grille puissent tomber dans le réceptacle prévu à cet effet et du coup, éviter qu'elles ne bloquent le passage de l’eau à travers la grille.

Un simple préfiltre à grille comme système de filtration suffit à garder une eau propre, mais à l'inverse, un filtre sans préfiltre à grille signifie colmatage en 2 jours maximum et donc des nettoyages tous les 2 jours. Le préfiltre à grille lui, est autonettoyant grâce à la gravité. Il faut juste vider le réceptacle qui collecte toutes les particules filtrées.

Préfiltre à grille

Ce réceptacle peut être très gros, si vous avez beaucoup d’eau à traiter et de surcroît très chargée en particules.
Nous vous conseillons de faire vous-même votre propre préfiltre à grille adapté en fonction de vos besoins. Les grilles se vendent sur internet, les tailles sont de 60cm par 40cm avec des mailles allant de 150 à 400 microns, de 50 en 50 microns. Préférez des grilles en inox ou en matière synthétique, mais faites attention aux grilles peu chères qui sont souvent en acier et rouillent en 15 jours. Avec un récipient rectangulaire, une grille, des tuyaux en PVC rigide, de la colle à PVC, du silicone pour aquarium, vous pouvez fabriquer vous-même ce préfiltre pour trois fois rien.

Pensez néanmoins à l'alimenter en eau par le biais d’une pompe et à bien mettre un UV-C entre la pompe et le préfiltre.

En conclusion :

Votre bassin aura beau avoir une filtration évoluée et puissante, si le nombre de canards est trop important ou si l’exposition n’est pas bonne (plein soleil), l’eau sera difficilement claire et propre. C'est pourquoi il faut toujours plutôt privilégier une orientation Nord et Nord-Est.
Prévoyez des arbres ou autres artifices pour que le bassin soit à l’ombre sur 60% de sa surface minimum durant 50 à 70% de la journée. Dans ces conditions, l’eau sera beaucoup plus facile à maintenir propre et limpide.
N'utilisez ni chlore, ni javel, ni oxygène actif ou autre produit chimique pour garder une eau cristalline, juste une bonne filtration.
N'ayez pas peur de voir trop grand, une filtration n’est jamais assez grosse ni puissante et cela vous permettra plus de flexibilité sur la population du bassin et sur le climat.
Le débat entre filtration ou vidange reste et restera d’actualité durant de nombreuse années; il est vrai que le coût d'une bonne filtration peut s'avérer conséquent et que l'entretien doit être réalisé régulièrement...Néanmoins, quand le prix du m3 d'eau aura atteint des sommets, la filtration des bassins deviendra une obligation, surtout en période de restriction d’eau estivale.

 Partagez-moi :